Ben
Zabo

AFROBEAT MALIEN

Produced by Kôrè Sound - Artist of the PROGRAM KÔRÈ-QUALITÉ, of the IKAM, Ségou

 

>>> En Savoir plus

Vous devez installer le lecteur Flash d'Adobe pour voir ce contenu.

PHOTOS

BEN ZABO

Afrobeat  Malien


BEN ZABO, de son nom à l’état civil Arouna Moussa Coulibaly est né le 24 janvier 1979 à Tominian dans la région de Ségou.

N’étant pas issu d’une famille de musiciens, il est arrivé dans la musique par passion et fit ses débuts d’apprentissage auprès du chef d’orchestre du « BWA BAND », l’orchestre de Tominian.  Ensuite il se performa dans divers groupes musicaux de la place.

Aujourd’hui, il est diplômé du Conservatoire des Arts et Métiers Multimédia de Bamako et détient à son actif un premier album sorti en 2012 sous le label allemand Glitterhouse Records.

Il connait depuis lors  de grandes scènes européennes et africaines telles : Way out west Festival en Suède, Oya Festival en Norvège, Lowlands Festival en Hollande, Festival sur le Niger au Mali, Festival SICA au Bénin…

La fin de l’année 2014 verra la sortie de son deuxième album intitulé « WA MALIBA ».

La musique de Ben Zabo, qualifiée  « afrobeat malien » est un mélange de rythmes du terroir avec des influences de sonorités modernes empruntées au funk, au blues, au rock, au reggae et même au jazz.

Adepte de l’afrobeat, le guerrier du Bwatun le fait avec une originalité inspirée du « tèndoro » et du « déni », des rythmes musicaux du terroir bo faisant intervenir des instruments traditionnels tels : le balafon, le bara (tambour de calebasse), le ara’o (long tambour) et le tama (tambour à aisselle).

Dans ses thématiques, Ben Zabo aborde des thèmes en faveur de la stabilité et du développement social des peuples africains en général et malien en particulier. Des thèmes allant dans le sens des valeurs et des droits humains que sont la dignité, l’honneur, la justice, l’égalité, l’unité, la citoyenneté, le patriotisme, la paix et la cohésion sociale. Il est porteur de messages forts dédiés à la tolérance et l’intégration des cultures et des peuples.

 

WALIBA

Ben Zabo - WalibaBen Zabo, le guerrier du Bwatun, « porte-drapeau » de la musique bo est de retour sur la scène discographique avec son deuxième opus baptisé « WA MALIBA » (NOTRE GRAND MALI).

« WA MALIBA » est un véritable cri de cœur patriotique, un album à travers lequel l’artiste démontre tout son engagement. Cet album  interpelle les citoyens, les dirigeants et hommes politiques ainsi que la communauté internationale sur l’avenir du Mali. Soucieux d’une solution de paix durable, de la stabilité sociale et du devenir de certaines populations fortement  touchées par la crise sociopolitique qui sévit au Mali, Ben Zabo élève la voix cette fois-ci pour appeler à la réconciliation, à l’unicité et à l’unité nationale, et pour susciter plus de prise de responsabilité et d’engagement pour un Mali paisible, harmonieux et prospère.

L’album « WA MALIBA », constitué de 13 titres a été intégralement enregistré en live au studio Kôrè à Ségou puis mixé au studio Hope Musiks à Ouagadougou.

En plus du groupe de Ben Zabo au complet, cet album a bénéficié de la participation de talentueux musiciens de renom tels que les guitaristes Baba Salah, Vieux Farka Touré, Mao Otayeck…

Dans sa forme, l’album s’inscrit dans un registre de fusion musicale. Autrement dit c’est un cocktail de rythmes et de sonorités où se côtoient allègrement des instruments traditionnels et modernes : balafon, bara, tama, batterie, basse, guitare, piano, saxophone etc…

D’une manière générale, la musique de Ben Zabo se veut authentique et puise ses ressources dans les rythmes et airs séculaires. Ce nouvel album, toujours « afrobeat malien » est à forte teneur de funk et rock mêlés aux rythmes « tèndoro » et « déni » puisés de son Bwatun natal, le terroir bo. Les chansons également sont en langues bomu.

Dans le fond, comme l’indique le titre « WA MALIBA », l’album aborde les thématiques afférentes à la dignité, à l’honneur, à la paix, à la réconciliation, à l’intégrité et à la souveraineté du Mali. Face à une situation sociopolitique fragilisée par la crise ; déçu et inquiet du népotisme et du laxisme des dirigeants politiques, Ben Zabo à travers cet album interpelle le peuple malien surtout la jeunesse à plus d’engagement dans le développement de leur pays et invite les dirigeants à prendre plus en compte les attentes de leurs populations.

Révolté contre la discrimination, la démagogie, le favoritisme, la marginalisation sous toutes ses formes ; dénonçant le complexe, l’hypocrisie, la méchanceté, le dénigrement, le mépris, la médisance et le mensonge, Ben Zabo clame haut et fort son statut de « guerrier du Bwatun et du Mali » dans l’album « WA MALIBA » !


Explication des chansons

  1. MALI VO WA (le Mali nous appelle) : prônant la paix, le travail et l’unité comme seuls gages d’un développement durable, cette chanson appelle tous les maliens à plus de responsabilité et d’engagement afin de sortir le Mali de cette situation malheureuse et misérable.

Dirigeants, porteurs d’uniformes, société civile, hommes, femmes, jeunes et vieux, petits et grands, de Kayes à Kidal nous sommes tous interpellés.

  1. SAMUSE (on en a marre) : ce titre est un coup de gueule qui exprime l’amertume et le ras-le-bol vis-à-vis de la méchanceté, l’hypocrisie, l’égoïsme, l’arrogance, le mépris, la haine, la jalousie, la médisance et surtout le mensonge qui nous pourrissent la vie.

 « Wa samuse »,  on en a marre de tout ça !

  1. WA DO MAA BE (notre repas tarde à cuir) : cri de désolation, c’est une dénonciation de la discrimination sociale, du dénigrement et des querelles fratricides. Il est ici question de cultiver en nous les germes de la tolérance et du sens de partage, gages d’une cohabitation pacifique entre les individus et les peuples.

  2. MII NE NI (le mariage précoce) : lutte contre le mariage forcé et précoce des jeunes filles.

  3. MALITUN (le Mali) : ce titre rend hommage à la nation malienne et appelle tous  les maliens à la réconciliation et à l’engagement pour le développement et l’unicité du pays.

  4. BWA MUNUTI (la révolte des Bwa) : rappel historique de la guerre de libération que le peuple bo livra contre le colon français en 1916, communément appelée « la révolte des bobo ». Cette chanson évoque les valeurs sociétales séculaires qui faisaient la fierté du peuple bo que sont la bravoure, le travail, la liberté, le sens élevé de l’honneur et de la dignité, le respect de la parole et de l’engagement donnés,  l’honnêteté et la droiture.

  5. URUHAN (prénom Uruhan) : est une chanson que Ben Zabo dédie à sa grand-mère maternelle Uruhan qui l’a élevé et à laquelle il accorde une considération et attention particulière.

  6. WA MALIBA (notre grand Mali) : c’est un cri de détresse, une chanson engagée qui fait une description de la dégradation de la situation sociopolitique du Mali, particulièrement la crise du nord et invite tous les maliens à s’investir pour une solution de paix durable.

  7. TERETE (la droiture) : appel à un comportement de droiture et fidélité. C’est une chanson qui invite au divertissement et à la danse tout en dénonçant avec ironie la dépravation des mœurs, la perversité et surtout l’infidélité insouciante dans les couples.  L’expression « Terete » veut dire « sois correcte » !

  8. WA NIIMI (nous sommes tous concernés) : est une invite à la citoyenneté, à l’égalité, au patriotisme et en même temps une protestation contre la marginalisation et la stigmatisation. L’implication de tous les peuples dans les affaires de l’Etat est un facteur de stabilité sociale.

  9. BE YOURSELF (sois toi-même) : est une ballade qui condamne le complexe et invite chaque individu à être fier de ce qu’il est, à avoir confiance en lui-même et à ses propres valeurs.

  10. DUNDAN (prénom Dundan) : est une complainte qui condamne le maléfice, la sorcellerie, les rites macabres ou les sacrifices humains qui sont des pratiques abominables encore récurrentes dans nos sociétés africaines.

  11. VENU SIYAN (rythme de labour) : ce titre est un appel à la lutte contre le fléau de l’exode rural et invite les jeunes aux travaux champêtres. C’est un éloge de l’agriculture. Le monde rural étant à vocation agricole, la chanson s’adresse particulièrement aux jeunes ruraux saisonniers dans les grandes villes en les invitant à retourner au travail de la terre qui demeure une assurance infaillible.


 

MALI: KÔRÈ SOUND

Mohamed DOUMBIA
E.mail: koreproduction@Outlook.fr

M: (+223) 76 43 23 38 
M: (+223) 21 32 18 04 

www.koresegou.com
www.festivalsegou.org

 

INTERNATIONAL:
Arts & Culture Consulting

Alassane Insa Babylas Ndiaye
Email: info@artsncultur.com

M: (+221) 70 657 89 30
M: (+223 )70 912 040
M: (+220) .312.76.98
Skype: babymina47

Dakar - Fann / SENEGAL

 

EUROPE:
SECOND TO THE LEFT

Marisa Segala
Email: marisa@secondtotheleft.com

M: (+45) 25 61 82 82
Skype: marisa.segala.bennett

Denmark