Institut Kôrè
des Arts et des Metiers

MARIAM KONÉ

Un mélange de rythmes Manding, Peul et Soninké.  

VISITEZ LE SITE INTERNET


Lauréate du Concours National 'LES TALENTS DE LA CITÉ 2013' / Finaliste du Prix Découvertes RFI 2013

 

Mariam Koné est une des stars montantes de la musique Malienne. Belle voix et des lignes de guitare flottantes, avec des paroles poignantes. Mariam a attire l’attention  d’un public de plus en plus grandissant en dehors de son pays natal au cours des ces années dernières, et a joué lors de l’édition 2014 du Festival sur le Niger à Ségou. "
De: SPOT on MALI MUSI

Mariam-KonC.jpgMariam Koné est une chanteuse, compositeur et auteur née à Kati, une ville située à 15 km au Nord-est de Bamako, Mali. Malgré son jeune âge, Mariam est une artiste et une interprète expérimentée, qui a eu du succès chez elle et à l’étranger grâce à ses enregistrements et sa participation à de nombreux concours de musique sur le plan international. Après avoir enregistré avec différents groupes au Mali, Mariam a sorti son premier album solo dénommé « Dakan » (Le Destin) en 2013 – une récompense  directe pour sa victoire au concours « Talents de la Cité » en 2012. Elle a également fait son progrès  international en 2013, lorsqu’elle a été choisie parmi les finalistes du Prix Découvertes RFI-France 24.

Élevé sur les sons de Bob Marley, Salif Keita et la tradition mandingue classique, Mariam a embrassé la musique très tôt. Son talent a rayonné pendant les cours de musique, et elle excelle en cela - et toutes ses études - à l'école primaire et secondaire. Après avoir obtenu son diplôme de baccalauréat en langue et littérature en 2003, elle a étudié le droit à la Faculté des Sciences Juridiques et Politiques (FSJP) de Bamako où elle a obtenu un diplôme de licence en droit privé.

Mais la passion de Mariam pour la musique ne pouvait être niée, et en 2006 elle a été admise au prestigieux Conservatoire des Arts et Métiers Multimédia de Bamako où elle a obtenu une maîtrise en musique en Juin 2011, et a enseigne en tant que professeur assistant au Conservatoire depuis Octobre de la même année

Mais Mariam a fait plus que d'étudier et d'enseigner la musique, elle a également rejoint le célèbre groupe de hip-hop de Kati, Pacifique, avec lequel elle enregistre deux albums (La Vie en 2007 et La Paix en 2010). Mariam est également membre de Bamakool Jazz, un groupe de fusion influencé par le jazz, le funk et l’afro beat, qui a sorti l'album Musique Ka-di en 2011 (www.bamakooljazz.com). Elle a aussi enregistré avec le groupe « Tchi Denw » – compose d’étudiants du Conservatoire de Bamako – en 2012.

 

 

Mariam a aussi remporté les grands honneurs chez elle en tant que vainqueur de l'édition 2012 du concours «Les Talents de la Cité », un concours national organisé au Mali par SMARTS Ségou et l'influent Festival sur le Niger. Grâce à sa performance remarquable dans cette compétition, elle fait partie des cinq artistes choisis pour participer au programme de développement qualitatif de l’art, dénommé  Programme Kôrè-Qualité, initié par le Centre Culturel Kôrè pour les trois prochaines années.

Dans le cadre de ce programme de développement, Mariam a sorti son premier album solo : « Dakan » (destin), en 2013 avec le soutien artistique du Centre culturel Kôrè (CCK) à Ségou, au Mali. Dans son album « Dakan » Mariam Koné plonge dans l’art de la poésie et de la musique pour chanter l'amour, la vie, les plaisirs simples et les mystères profonds. Sa musique mêle les traditions musicales des peuples mandingues, Soninké-Peul du Mali avec une sensibilité contemporaine et les valeurs de production. Le résultat est une déclaration artistique singulière qui englobe la philosophie des sages, la moralité de son esprit, la générosité de son âme et les devinettes et proverbes qui ouvrent l'esprit à une meilleure compréhension de la vie. Écouter Mariam en train de chanter donne l’impression d’être assis à l'ombre d'un manguier sur les rives du Niger, au moment où le soleil couchant transforme l’eau de la rivière en couleur argent - une heure d'or qui nous rappelle que tout ici bas passe, comme le temps lui-même, dakan. .

Mais les réalisations de Mariam ne se sont pas seulement limitées au Mali -  elle a trouvé le succès et l'inspiration sur les scènes internationales aussi. À partir de sa participation Fusion Arts Exchange à Boston aux États-Unis en 2007, où elle a étudié la composition musicale et la performance au sein d'un groupe de jeunes musiciens provenant de six pays , dont le Mali, l'Afrique du Sud, l'Inde, l'Irlande, le Brésil et les hôtes américains. Le programme les a amenés à New York et Washington DC et s’et terminé avec des concerts dans ces deux villes.

Mariam est retournée au même programme en Avril 2008, cette fois –ci elle a voyage à Paris,  France, pour des concerts au Théâtre de Sartrouville et au siège de l’UNESCO à Paris.

Au printemps de 2010 Mariam a participé à un voyage d'échange d'étudiants au Danemark, pour étudier à la Royal Academy of Music à Aarhus, deuxième ville du pays après Copenhague. Plus tard cette année elle est revenue pour participer à "Aarhus Festuge",  un festival de musique à Aarhus parrainé par la Royal Academy of Music du Danemark. De là, elle a voyagé en Espagne avec « Tchi denw » un groupe composé d'étudiants du Conservatoire de Bamako, pour donner des concerts à Palma de Mallorca et Madrid

En février 2011, Mariam a été invitée pour prendre part au Forum Social Mondial à  Dakar, chantant dans le spectacle pluridisciplinaire « Taama ». Le spectacle était basé sur la vision originale d’Aminata Dramane Traoré, ancienne ministre de la culture du Mali, avec Souleymane Koly du Koteba d’ Abidjan en qualité de directeur artistique.

En 2013 Mariam recevait une de ses plus grandes opportunités, en tant que finaliste du Prix "Découvertes RFI 2013" - un tremplin célèbre pour le talent musical international en Europe

Actuellement, Miriam participe à un projet musical et littéraire «Femmes en chœurs», initié par Aminata Dramane Traoré, qui jette un regard critique sur les problèmes sociaux, politiques, économiques et environnementaux. Ce projet, qui est en cours se terminera par la sortie d'un album et la publication d'un livre

Du 12 Février au 3 Avril 2011, elle participe à un voyage d'étude et d’échange au Danemark à la Royal Academy of Music à Aarhus, la deuxième plus grande ville après Copenhague. Du 3 au 13 Avril 2011, elle a participé au camp de Glomus (Réseau mondial de Musique) au Ghana, avec des musiciens du Mali, du Danemark, de la Norvège, de la Finlande, de la Suède, Etats-Unis, Ghana, Nigeria, Afrique du Sud, le Mozambique, la Tanzanie, la Palestine, la Syrie , Afghanistan, etc.

ARTISTES MUSICIENS

Programme Kôrè Qualité 2013 / 2015

 

 

Mariam Koné


Ben Zabo

 

Orchestre Kôrè


Pawari

 

Sahel Blues