Projets

 

MUSIQUE

THÉÂTRE & DANSE

CRÈATION de GROUPE de MUSIQUE et DANSE

EDITION / PUBLICATIONS

CARAVANE FAIVA

" PEEP THIS "

COLLOQUE INTERNATIONALE DE SÉGOU

Musique

 

Les sessions d’enregistrement du studio réalisées ont contribué à faire revivre (des sonorités surprenantes de l'afro - Jazz, de la musique traditionnelle Bwa, Malinké, khassonké, Soninké, Gawlo et Bamanan ) avec le Super Biton, le groupe Balanzan, Broda Diabaté et Pawari.

Par la suite le label Kôrè Sound a proposé au public connaisseur des chansons de ces différents groupes à travers les ventes de CD audio.

 

LE SUPER BITON

Le Super Biton traverse le temps sans déplaire à aucune génération, encore " Shè " le remix d’un album, une escale sur le parcours qui fustige la condition du peuple muselé.

Dans une liberté d’expression sans équivoque "Shè" incarne le changement dans l’évolution de la création musicale malienne.

Ces dinosaures de l’Afro Jazz nous font revivre encore des rythmes et sonorités du pays de Ségou.

 

PAWARI

Waati est le premier album du Groupe de Jeunes musiciens Bwa (Pawari) méconnu du grand public. Parcourant les sonorités et rythmiques d’une aire musicale traditionnelle Bwa, Pawari révèle la magie du temps. Waati incarne le changement, thème de la 8ème édition du Festival Sur le Niger 2012!

 

BRODA DIABATÉ

Lémourouba est un voyage musical à travers les sonorités Malinké, Khassonké et Soninké. Bodra Diabaté, ce Natif de Kayes nous amène dans le grand royaume mandingue, de la Gambie, au Mali en passant par le Sénégal.

 

LA COMPOSANTE KÔRÈ PRODUCTION

La composante Kôrè production a appuyé techniquement deux grandes manifestations culturelles dans deux autres grandes régions du Mali:

  • Sikasso au sud avec le Festival Triangle du Balafon, et
  • Kayes au nord-ouest avec le Festival de Kayes sur le Fleuve qui a été reporté, toutes étaient des manifestations d’envergure nationale.

Création de groupe de musique et danse



COMPAGNIE DE DANSE KÔRÈ

La compagnie du Centre Culturel Kôrè de Ségou est composée de danseurs professionnels de la région de Ségou accompagnés de percussions bamanan et de N’goni. 

Elle a été créée en mai 2011. La Compagnie Kôrè Danse compose sur les bases de danses et de rythmiques traditionnelles et modernes pour créer un spectacle.


Des musiciens deviennent les aventuriers des créations. Dans un esprit de recherche et de joie intérieure, ils laissent parler leur imaginaire, leur rêve. Ils sont nos guides dans ce voyage au cœur des images, nous invitant à suivre chacun de leur gestes, à nous déplacer ensemble, sur ces quelques mouvements, à tourner au gré des figures, pour des partages inattendus.

L'ORCHESTRE KÔRÈ

L’orchestre Kôrè est une nouvelle formation musicale créée à Ségou en Avril 2011) avec l’appui du Centre Culturel Kôrè.


L’orchestre Kôrè joue sur un mélange de rythmes traditionnels et modernes à travers un répertoire musical malien, où les sons du kamalénn’goni, de la kora, de la guitare, du balafon, du Djembé et du Guita (calebasse) s’unissent pour donner des sonorités surprenantes.

LA COMPAGNIE DE DANSE KÔRÈ DE LA CRÉATION AU SPECTACLE

La Compagnie de danse Kôrè a travaillé sur la thématique:

«Koumakan guèlen»

une première création encadré par Anani Dodji Sanouvi (Togolais) un chorégraphe et danseur professionnel, ils travaillèrent sur la méthode «agamafo la patte du caméléon» associée aux pas de danses traditionnelles de Ségou. Cette création de spectacle de danse a été présentée à la huitième édition du festival sur le Niger

top

Théâtres & Danses


LA MESSE EST DITE
D’une résidence de création à la production théâtrale:

L’Association Culturelle Acte Sept en collaboration avec le Centre Culturel Kôrè a organisé à Ségou avec des acteurs maliens de renom dans le domaine du théâtre (Adama Traoré, Bakary Sangaré...), une résidence de Création Théâtrale dont le titre était

"La messe est dite"

et s’est déroulé du 1er au 07 Septembre 2011 dans le théâtre Koni Koumaré du CCK.

Le thème soulève les questions suivantes:

  • Qu’est-ce que le développement ?
  • Qui en sont les véritables bénéficiaires ?
  • Qui décide ?
  • La coopération internationale au service de quels intérêts?
  • Où est l’argent qui entre dans le pays?
  • Entre les dettes, la maladie, l’éducation supérieure laissée pour compte, les produits locaux inaccessibles, la corruption, quelle est l’issue envisageable?

Texte de Anne Sophie Gindrozmis en scène par Adama Traoré (lors des spectacles de théâtre de la huitième édition du Festival.) 

top

Edition Publications 

 

Le Centre Culturel Kôrè a publié:

  • le catalogue du festival sur le Nigeret
  • le catalogue de l’expo du musée sur le thème : « Costumes et parures de la danse et de la musique du Bèlèdougou »,
  • Maaya entrepreneuriat, le Modèle entrepreneurial du festival sur le Niger
    publié en février 2011 en partenariat avec la Fondation DOEN;
    ouvrage important sur le management culturel basé sur le Festival sur le Niger.

En savoir plus sur cette publication 
top

Caravane FAIVA


Festival Africain d'Images Virtuelles et Artistiques


En partenariat avec Le Centre Soleil d'Afrique


Le Centre Soleil d’Afrique en partenariat avec le Centre Culturel Kôrè a Organisé avec succès la deuxième édition du FAIVA (Festival Africain d’Images Virtuelles et Artistiques) en Novembre 2011, et deux autres Caravane FAIVA à Sikasso et à Ségou en Février 2012 en marge de la huitième édition du Festival sur le Niger, et la septième édition du festival Triangle du Balafon.

Le programme était riche et varié avec des projections de films et documentaires, des causeries débats sur des thématiques des métiers d’arts multimédia. L’expérience était une innovation majeure et très réussie.

Nous remercions le Centre Soleil d’Afrique pour une fructueuse collaboration dans les échanges.

top

<< Peep This >>

 

Ségou - Richmond (USA)


Formation Multimédia des enfants

Ce projet « Peep This » de 12 mois s'inscrit dans le cadre du jumelage Ségou - Richmond en Virginie (USA) pour permettre aux jeunes âgés de 08 à 15 ans d'apprendre la réalisation de films documentaires en faisant leurs propres courts-métrages de 5 minutes sur leur vie.

Du 16 au 18 Février 2012 au Centre Culturel Korè, sept (07) enfants ont participé à ce projet « Peep This ». Les participants avaient les niveaux du 1er et 2ème cycle, âgé de 08 à 15 ans et de différents établissements de Ségou.

Ainsi plusieurs films ont étés produits. Les sites de réalisation du film documentaire étaient : le centre culturel korè, la Fondation Festival sur le Niger, le site Festival sur le Niger au Quai des arts, le CSCOM de Médine, le jardin d’enfants de du quartier mission catholique, le marché du château, le centre de Bogolan « le Ndomo ».

La commission d’organisation était composée de:

  • Robin Poulton, VFOM ;
  • Pr. Shawn Utsey, VFOM ;
  • Hamadou Sam, conseiller municipal, représentant le Maire chargé du jumelage ;
  • Attaher Maiga, Fondation Festival sur le Niger ;
  • Guissé Djibril, CPEL.

top

Colloque International de Ségou

 

 

 

 

En marge des festivités, le festival sur le Niger met en place un forum de discussions et d’échanges autour des grands thèmes et enjeux de notre société.

Le Forum rassemble des, philosophes, historiens, chercheurs, ethnologues, sociologues, romanciers... des invités de marque, venus de plusieurs pays d’Afrique et du monde.

L’idée de ce forum est de débattre des sujets qui touchent au développement de la région de Ségou en particulier, du Mali et de l’Afrique en général, avec un public venant de tous les horizons.

La problématique du Forum de cette année vient à point nommé à un moment où les maux de notre développement sont connus sans que jamais on leur trouve des réponses appropriées.

Le thème principal est


Création et Développement

 

qui se décline en trois sous thèmes qui ont été présentés en cinq conférences:

  • « Création et Changement Social » Pr Mahamadé SAVADOGO
  • « Création et Marché » A. Chab Touré
  • « Création et Citoyenneté » Alpha Amadou Sy
  • « Création et développement » Pr Ismaël Sory Maïga
  • « La RSE (Responsabilité Social des Entreprises) au Mali, Quels impacts pour le PME/PMI » Moussa Ben Deka DIABATE

Ces échanges ont permis à tous de mesurer l’impact de la production créative, de sa diffusion large sur les stratégies du développement global de nos sociétés.

top